Curio-cité : L’Urbex à Paris en réalité virtuelle 360° sans bouger de chez vous

Vous ne savez plus quoi faire de vos dimanches après-midi ? Découvrez l’urbex – contraction de urban exploration – à Paris, en réalité virtuelle ! Une pratique initialement apparue à la fin des années 90 qui consiste à explorer, souvent clandestinement, des sites urbains abandonnés, généralement interdits au public.

Avec le premier épisode de sa série culturelle Curio-cité, Google nous invite à suivre les pas du photographe et explorateur urbain français David de Rueda dans son parcours à travers les lieux inconnus et oubliés de la région parisienne. Une escapade hors du temps qui nous dévoile la face cachée d’un espace que nous croyions familier et qui nous fait voir la ville sous un jour inhabituel à travers ses espaces désertés. Ça donne plutôt envie non ?

Mais vous êtes loin de Paris ? Vous préférez rester dans la légalité ? Ou vous avez tout simplement une monstrueuse flemme de sortir de sous votre couette ? Eh bien vous pouvez maintenant parcourir la ville de Paris et ses lieux inaccessibles depuis votre ordinateur en 360° via Google Arts & Culture.

Une vidéo d’exploration urbaine à 360°

C’est d’abord David qui nous guide pour notre premier baptême d’urbex en réalité virtuelle via une vidéo interactive, le tout filmé en caméra 360° :

12 lieux insolites à découvrir en réalité augmentée

La suite ? 12 lieux parisiens, plus ou moins difficiles d’accès en temps normal, sont actuellement disponibles en exploration 360°, sur le principe de Google Street View (Nef et toit du Grand Palais, souterrains et toit de l’Opéra, Palais de Tokyo, sommet de la tour Eiffel, la tour Paris 13, la tour Saint Jacques, la barrière du Trône à Nation, le court de Roland Garros et une vue depuis un bateau sur la Seine) :

>> Découvrir les 12 lieux en 360°

Les sites traditionnels et insolites de Paris s’offrent donc à vous : vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas connaître les moindres recoins de la capitale et de ses alentours, et vous pouvez vous targuer d’avoir profité d’un accès privilégié à ses secrets urbains en quelques clics. Il en faudra peut-être un peu plus quand même pour vous vanter d’être un explorateur urbain auprès de vos potes.

Texte : Pia Fouladoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.