Logo Salut paris

Tout savoir sur l’hypogammaglobulinémie modérée

Hypogammaglobulinémie modérée : Tout savoir

On peut définir l’hypogammaglobulinémie comme une pathologie qui se caractérise par un faible taux d’immunoglobulines dans le sang. Certains le définisse également comme une diminution du taux de gammaglobulines ou d’immunoglobulines. En dehors du fait qu’elle peut être due à une pathologie, cette anomalie biologique peut également être due à la prise de certains médicaments.

Comment le définir ?

Cette pathologie est liée à une baisse des gammaglobulines et des protéines. Ces derniers ont un rôle de régulation du système immunitaire. Le taux de gammaglobuline dans ce cas est inférieur à 6 g/l sur l’électrophorèse des protéines plasmatiques (EPP). Encore appelé immunoglobulines, les gammaglobulines sont des substances fabriquées par des cellules du sang.

Leurs rôles dans la défense de l’organisme sont très importants et en cas d’hypogammaglobumonémie, cela peut engendrer des problèmes de santé plus ou moins sévères. On reconnaît les personnes atteintes d’une hypogammaglobumonémie grâce à une toux sanglante ou chronique, à des problèmes de respiration ou encore à une diarrhée qui peut conduire à la perte de poids.

L’utilité d’un dosage des gammaglobulines

L’électrophorèse des protéines sériques ou des protéines plasmatiques est l’examen qui permet de faire un dosage des gammaglobulines. La réalisation de cet examen intervient lorsque certaines maladies sont suspectées ou que des résultats anormaux apparaissent à l’examen préliminaire.

Les cas où cet examen est prescrit sont :

  • Suspicion d’un déficit immunitaire humoral dû à des infections répétées, notamment de l’oreille, du nez, de la gorge et du bulbe bronchopulmonaire ;
  • Détérioration de l’état général ;
  • Suspicion d’un myélome multiple (symptômes : douleurs osseuses, infections fréquentes, anémie …).

Le test peut également être utilisé pour des résultats anormaux qui montrent des résultats anormaux de protéines sériques, de protéines urinaires élevées, de calcium sanguin élevé et d’un nombre anormal de globules rouges ou de globules blancs.

Les résultats possibles d’un dosage des gammaglobulines

Le déroulement d’un dosage des gammaglobulines

L’électrophorèse des protéines sériques est un test qui mesure la gammaglobuline. Ce test biologique de routine permet l’analyse quantitative des différents composants protéiques du sérum (albumine, 1 et 2 globuline, β1 et 2 globuline, globuline).

L’électrophorèse des protéines sériques est un test simple qui permet de détecter et de participer au suivi de nombreuses pathologies : syndromes inflammatoires, certains cancers, troubles physiologiques ou nutritionnels. Il cible les tests complémentaires nécessaires.

Les résultats possibles d’un dosage des gammaglobulines

La découverte d’une hypogammaglobulinémie peut être due à des médicaments ou à diverses pathologies. Lorsque la cause du médicament est écartée, des tests supplémentaires peuvent faire le diagnostic. Afin de détecter la pathologie qui constitue une urgence diagnostique trois tests sont réalisés à savoir :

  • Recherche de syndromes tumoraux (lymphadénopathie, hépatosplénomégalie) ;
  • Protéinurie ;
  • Numération globulaire.

Une fois ces urgences diagnostiques écartées, d’autres causes d’hypogammaglobulinémie sont évoquées : syndrome néphrotique, maladie intestinale exsudative.

La cause de la maladie intestinale exsudative peut être une maladie intestinale inflammatoire chronique, une maladie cœliaque et des tumeurs gastro-intestinales solides ou certaines maladies lymphatiques et sanguines, telles que le lymphome ou l’amylose primaire (LA, amylose à chaîne légère d’immunoglobuline).

Plus rarement, l’hypogammaglobulinémie peut être causée par un déficit immunitaire humoral. Une malnutrition sévère ou le syndrome de Cushing peuvent également être à l’origine d’une hypogammaglobulinémie. Pour un diagnostic optimal, d’autres tests supplémentaires peuvent être réalisé à savoir :

  • Le scanner thoracique-abdo-pelvien ;
  • La numération formule sanguine ;
  • Le test d’inflammation ;
  • L’albuminémie ;
  • La protéinurie sur 24 heures ;
  • La mesure du poids des immunoglobulines ;
  • L’immunofixation sanguine.

Le traitement de l’hypogammaglobulonémie dépend de la cause. Certains produits bio sont proposés sur le marché, mais l’idéal est de consulter un médecin.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le bonheur vous va si bien

Suivez-nous !

Plus populaires

Categories